in

ZAK BROWN met en garde contre un nouveau COPYGATE en 2022

La Mercedes rose de l'équipe Racing Point a suscité beaucoup d'enthousiasme dans le paddock de Formule 1. L'année dernière, l'équipe a été largement copiée par la voiture de course Mercedes 2019 et la FIA l'a finalement punie pour ne pas avoir développé elle-même les canaux de frein arrière.

Photo: HB Press

Néanmoins, une fois la sentence prononcée, c'est une équipe Racing Point permis de continuer la saison et le championnat 2020 ils ont terminé à la quatrième place - sans pénalité de privation 15 points serait certainement troisième. Avec de nouvelles règles pour l'année 2022, les propriétaires d'équipe répètent soigneusement cecicopygate" .

Zak Brown, premier mari McLarna, espère donc un contrôle plus strict en FIA, et souhaite en particulier que la Formule 1 maintienne les mêmes conditions. "Cependant, il existe cette possibilité de coopération entre équipes,"Est américain dit aux collègues du portail Motorsport-Total.com. "Nous devons donc faire confiance à l'organisation faîtière de la FIA pour garder un œil attentif sur la situation et l'examiner de près."

Pour Zack Brown, le patron de McLaren, il y a toujours un risque de copie, seulement cette fois dans le cadre de la coopération entre les équipes et de ce fait il espère que la FIA fera bien son travail.

Dans les mots Tota Wolffa, chef d'équipe Mercedes, des mesures de précaution ont maintenant été prises. "Les règles ont été clarifiées à nouveau à la fin de l'année dernière. Tout ce qui pouvait être interprété de quelque manière que ce soit était déterminé. De cette façon, tout le monde sait ce qui est autorisé et ce qui ne l'est pas."Néanmoins coopération entre équipes ne peut pas être complètement exclu, croit-il Wolff. "Selon les règles, certaines infrastructures peuvent être partagées, comme la location d'une soufflerie à des équipes plus petites."

Toto Wolff, chef de l'équipe Mercedes, a déclaré que la FIA avait expliqué tout ce qui était autorisé et ce qui ne l'était pas, et qu'une coopération entre les équipes ne pouvait être exclue. Christian Horner, chef d'équipe Red Bull, cependant, a déclaré qu'il n'avait pas peur d'une répétition en 2020 et qu'il faisait confiance au travail de la FIA.

Christian Horner, chef d'équipe Red Bull, il ne veut en aucun cas que les équipes puissent gagner »avantages artificiels«Mais n'a pas peur d'un vol répété 2020. "L'année dernière, les règles ont été placées à l'extérieur de la frontière. La FIA en est consciente. » Horner il mentionne également travailler avec l'équipe à cet égard AlphaTauri. "Nous prenons cela très au sérieux. Dans notre relation avec AlphaTauri, nous avons soigneusement étudié nos procédures de conformité."

RED BULL nouvelle opportunité pour PEREZA: "Si ça ne marche pas maintenant, ça ne se reproduira plus jamais"

WOLFF rejette les rumeurs: "HORNER et BROWN ne font que répandre des bêtises"