in

DOMENICALI : Je regrette qu'il n'y ait pas de GP d'ALLEMAGNE au calendrier de la Formule 1

Stefano Domenicali admet qu'il veut courir en Allemagne, mais souligne en même temps qu'il n'y a pas beaucoup d'intérêt du public pour la Formule 1 pour le moment.

Cette année également en Allemagne il n'y aura pas de course de Formule 1. À l'exception de la course au Nürburgring de la saison 2020, qui a été pandémies du nouveau coronavirus ajouté au calendrier plus tard et dérivé comme VN Eifla, à partir de la saison 2019, l'Allemagne n'organise plus de courses dans le championnat de Formule 1.

Dans les motsStefano Domenicali ni Nurburgring ni Hockenheim ils ne montrent actuellement pas d'intérêt excessif pour revenir au calendrier. "Nous pourrions facilement rouler sur trente circuits différents, mais personne d'Allemagne ne nous appelle, ce qui est triste", a-t-il déclaré. est pour F1-Insider.com a déclaré le patron de la Formule 1.

Stefano Domenicali conseille aux Allemands d'investir dans de jeunes pilotes, ce qui redonnerait également de l'intérêt pour la Formule 1.

"Il y a beaucoup d'intérêt pour la Formule 1 et nous recevons une demande de toutes les régions du monde, mais pas de l'Allemagne, où il n'y a évidemment aucun intérêt à courir la course pour le moment. C'est vraiment dommage, mais en même temps, j'ai du mal à croire que quelque chose comme ça se produise. J'espère que cela changera à l'avenir », il a résumé sa pensée italien.

les dimanches, qui depuis de nombreuses années avec Michael Schumacher participé à Ferrari, se souvient : "Les Allemands sont des fans passionnés de sport automobile, l'ambiance au Nürburgring et à Hockenheim a toujours été fantastique. Le fait qu'il n'y ait pas de subventions publiques en Allemagne est une mauvaise excuse. Regardez les Pays-Bas et Zandvoort. »

"Tout a été pris en charge par un organisateur privé qui a vendu des billets trois ans à l'avance, surtout à cause de Max Verstappn, bien sûr. Si je peux conseiller les Allemands, je leur conseillerais d'investir dans les jeunes conducteurs », explique les dimanches et ajoute: "Cela ramènerait bientôt l'intérêt que l'Allemagne devrait avoir pour la Formule 1."

Ajouter une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Les essais libres du VENDREDI restent de 60 minutes : les EQUIPES parviennent à un accord

Nikita MAZEPIN à propos de Mick SCHUMACHER : Au début, il y avait pas mal de friction entre les États-Unis